Sunday, May 26

in the jeu comme dans l’attitude, Cori Gauff’s leçon de maturité

Du haut de ses 19 ans, «Coco» Gauff passait presque pour une doyenne samedi 3 juin sur le court Suzanne-Lenglen, comparée à son adversaire du troisième tour, Mirra Andreeva, de trois ans sa cadette. L’Américaine disputa déjà son cinquième Roland-Garros quan la Russe, sortie des Qualifications, fait sa premiere di lei dans le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem. At 16, the 143AND world – bis 312AND Il ya moins de deux mois – faisait même son baptême sur un grand court, relegée jusqu’ici sur des Annexes.

Le «choc de la jeunesse» n’aura duré qu’un set: la sixième joueuse worldwide in montré le fossé qui sépare encore les deux joueuses, renvoyant la nouvelle nuggets du circuit féminin à ses chères études, vaincue en trois manches (6- 7, 6-1, 6-1). Mais la leçon de maturité donnée par l’Américaine ne fut pas que sportive, elle le fut aussi l’attitude di lei. Throughout the match, the sérénité affichée par Gauff, and compris when she leaves the first set, contrasts with the apparent nervousness of Andreeva, who a bien failli être renvoyée plus all of her aux vestiaires.

On a manquée second set ball in the deciding game, Russe bowled a rage ball into Lenglen’s crowd’s first blasts. A gesture qui aurait pu-dû? – Lui coûter une removal, but the chaise referee shows indulgence with the teenager, who in fut quitte pour un avertissement, before d’arracher le set. She didn’t respond a second time as she tossed her racket into the sun to debut the second run, in a new fit of frustration.

« Great power implies great responsibility »

After their arrival in Paris, the prodigy who enters France after the debut in 2022 at the academy of Jean-René Lisnard (aged 84AND mondial), à Cannes, avait jusque-là montré une maturité désarmante: cinq match (dont trois en qualifications) sans lâcher le moindre set. De son propre aveu di lei, la Française Diane Parry s’était fait «marcher dessus tout le match», Los de son deuxième tour face the junior world number one, jeudi (6-1, 6-2). « Everyone is mature chez elle, sa mentité, son comportement, son jeu, c’est extrêmement solid », Disait alors la droitière de 20 ans au revers à une main.

Samedi, la Russe a finalement montré tout le chemin qui lui reste à faire pour se montrer aussi exemplaire que Cori Gauff, modèle en la matière. After winning her first tour on May 30, she faces Spain’s Rebeka Masarova, America cites Spiderman as her favorite heroes.

« Sa devise, c’est : “Great power implies great responsibility.” What are your powers and responsibilities? », Question a reporter after his deuxième tour. « Pour les pouvoirs, sur le terrain, je dirais ma mentité, c’est quelque chose que j’ai depuis très jeune », répondit-elle. « Pour les responsabilités… Faire de mon mieux sur le court ? On the outside, I am aware of my place in sports and the media and am unable to acquire. And it seems that I consider my privileged position that I feel the responsibility to faire entender ma voix sur toutes ces cause »i completed the jeune femme, qui s’est notamment implicatée against racisme et les violentes policières après la mort de George Floyd.

Finalist malheureuse l’an passé face à la Polonaise Iga Swiatek, Cori Gauff in the long run ruminé ce match où ella n’a never existedé (6-1, 6-3). « Pendant une ou deux semaines, je repetais me que je n’aurais pas pu faire pire, s’épanchait-elle mardi. I am the first to criticize myself. Fallait that I learned to talk about my most positive factor and continue to work on this job. Désormais, je m’oblige à cease to self-flageller à chaque fois que je perds. »

Read also: At Roland-Garros, Iga Swiatek étend son régne

Patrick Mouratoglou et ses deux poulains

Samedi, face à Andreeva, will hold a master class in matière, sans jamais paniquer les trois fois où ella conceda sa mise en jeu au début du match, servant même à 5-4 pour le gain de la première manche, que sa cadette Arracha sur le fil at the tie-break. Chaque fois qu’elle se sortit d’une situation délicate, l’Américaine serrait le poing à coups de “Come on” rageurs quand son adversaire parut jeter l’éponge dès que Gauff la breaka au début du deuxième set. L’aînée montra entreprenante jusqu’au bout, haussant are the level of jeu à mesure that the match avançait.

news bulletin

“Paris 2024”

“Le Monde” deciphers the news and events of the Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Registration

Dans son box, Patrick Mouratoglou, qui la conseille during this quinzaine, disait sans doubt que sa présence dans le box n’était pas étrangère au renversement de la marque. Serena Williams’ ancien mentor at accouru du court Philippe-Chatrier sat down at the end of the match of his deuxième poulain son, Danois Holger Rune – qualified for the huitièmes after the victory over the Argentine Genaro Alberto Olivieri (6-4, 6 -1, 6-3).

Questioned at the press conference about the gesture matched by their opponent towards the public, Gauff does not shoot Andreeva with red flasks: « Naturellement, on n’est pas censé balancer une balle in direction du public, mais vous ne vous en souvenez peut-être pas, j’ai cassé une racket sur le court ici lors de but défaite in quarts de finale in 2021. Je non vais pas la blamer pour son âge, tennis is a frustrating sport, c’est juste le geste d’une athlete qui risent de la frustration, cela arrive. » Chez Gauff, la jeunesse n’empêche pas la sagesse.