Monday, May 27

It hurts between Jonas Vingegaard and Tadej Pogacar, from the war of the secondes au K.-O. the final

The Grande Boucle is bouclée. Sunday 23 July, sur les Champs-Elysées à Paris, the Belgian Jordi Meeus s’est adjugé la dernière victoire d’étape du Tour de France 2023, private, à la photo-finish, I am compatriot Jasper Philipsen d’un cinquième succès au sprint sur cette édition. But the défilé de clôture aura surtout été tradition was marked by the last thrill offered by Tadej Pogacar, who attacked about fifty kilometers from the finish.

Repris, the double lauréat de l’épreuve (2020, 2021) ne lèvera pas les bras une troisième fois sur cette Grande Boucle, pas plus qu’il n’aura les honneurs de revêtir le maillot jaune sur le podium protocolaire. Starting in 2022, Jonas Vingegaard will bring back the general class. Le coureur de l’équipe UAE Emirates is satisfied with the deuxième place and the white tunic of the best young man. The Danois advance by 7 minutes and 29 seconds are a dolphin. An abysmal écart; the most important after 2014.

Les deux premières semaines de la course, pourtant, laissaient présager un mano à mano haletant, jusqu’à Paris ou presque. A duel worthy of 1989, think about it, when avait failed to attend the last day of the épreuve et le contre-la-montre final for which Américain Greg Lemond finally caught him after his Frenchman Laurent Fignon, by 8 seconds. Tadej Pogacar and Jonas Vingegaard are free in a fierce fight in the general sommelier, with bonus cups, scoring and secondes grappillées… Jusqu’à la sortie des Alpes. Retour sur les étapes marquantes du cru 2023.

Phase 1: Slovène launches the battle and draws a sprint bonus. Pogacar advantage (4 seconds)

Les duels font le sel de tout sport et, au coup d’envoi de ce Tour de France, les observateurs salivent déjà à l’idée de voir Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar – vainqueurs des trois des nières éditions de l’épreuve – se mesurer à nouveau. An interrogation remains: l’état de forme du Slovène, victim of a fracture du poignet, end of April, lors de Liège-Bastogne-Liège. « Passure d’être encore à 100 % », the leader of the United Arab Emirates remains resolute à récupérer sa couronne. The rehearsal of the inaugural stage.

Book also on the Tour de France 2023 : Article reserved for us Tadej Pogacar and Jonas Vingegaard, a duel au goût de revanche

On the Côte de Pike, the last climb of the parks, the courier of the United Arab Emirates comes off, following a primer temps by the Danois and the French Victor Lafay (Cofidis). Ils franchissent le sommet ensemble, sans vraiment s’attaquer, avant d’aborder l’arrivée au sein d’un petit groupe. Mais le prodige de 24 ans sprinte pour aller decrocher la 3AND place du jour, synonymous with four seconds of bonus. The pas de quoi inquiéter are a rival to the Jumbo-Visma: «Le Tour ne va pas se jouer à quatre secondes près. »

Il vous reste 83,27% de cet article à lire. The suite is reserved for aux abonnés.