Friday, July 19

pourquoi CNN a embauche des lycéens pour couvrir l’événement

The audience is historic. Accused my States-Unis security in peril en preserver of confidential documents after they departed from the Maison Blanche, Donald Trump était appealed a comparaître, Tuesday, June 13, in federal court in Miami. Toute la presse était évidemment mobilisée, mais dans la course à l’information sur l’avenir judiciaire et politique de l’ancien president – ​​​​​​qui briguera un nouveau mandat en 2024 – se dressait un obstacle de taille: no communication n ‘était possible between the salle d’audience et l’extérieur, le juge ayant interdit au public comme aux reporters d’y pénétrer avec le moindre appareil électronique, cámaras, ordinateurs et téléphones compris.

Comment CNN est-elle upstart à révéler avant tous ses concurrentes que le 45AND Hadn’t the president of the united states plaidé non coupable des trente-sept chefs d’inculpation retenus contre lui? I ploy, that the chain to dévoilé mercediest tout aussi rocambolesque qu’anachronique, dans un pays où (presque) rien n’échappe aux caméras ni à l’exigence de transparent des taxpayers (contributable) à l’égard de leurs institutions.

Tout a begin mondi, veille de l’audience, avec l’envoi d’une mission de reconnaissance. Charge d’inspecter le palais de Justice de Miami, l’equipe de CNN y repère deux postes de téléphones publics, reliques oubliées du passé filaire des télécoms (les desnières cabines de New York ont ​​​​​​été démontées en 2022), mais seul moyen de communicar quickly with the stranger. Noah Gray, lead chain coordinator for them special events (spéciaux events), but alors élaborer are plans.

transparency and impartiality

He discovered that he was a major in Miami, or that he had attended Palmetto Senior High School, and contacted an audiovisual journalism professor to temporarily offer him embaucher quelques-uns de ses élèves. L’affaire est, semble-t-il, très vite entendue. Le lendemain, the salle d’audience est comble. Aux côtés di Hannah Rabinowitz et de Tierney Sneed, les deux reporters de CNN armés de leurs soles pad-notes, se trouvent une poignée d’adolescentes. Lorsque Todd Blanche, Donald Trump’s attorney, announcement: « Nous plaidons résolument “non coupable” », journalists arrachent les pages où ils viennent de griffonner ces mots et les remettent aux étudiants, qui fontent retrouver leur camarade charge de monter la garde devant l’une des cabines. Il n’a plus qu’à appealer pour annunciar l’information, mais il ya un hic: les cabines ne consentent que les appels locaux.

Le probleme a toutefois été anticipate. Another squad is posted in a van here sert de quartier général mobile à la chaine. A local production assistant was found on board, where the mobile telephone number was accessible. C’est lui qui fait le relais avec Brad Parks, regional director of the antenna investigation, who can relay the information to the Bureau de Washington, où ella est validée puis annoncée à l’antenne, avant qu’elle ne the soit sur tous les autres networks (television chains). « Pendant toutes les années que j’ai passées sur le terrain, je n’ai never été implicite in une opération téléphonique aussi complexe »I trusted Noah Gray à la fin de l’audience.

Not only the operation témoignait d’une grande inventivité, mais elle a nourri le débat sur la transparency d’une Justice Fédérale souvent jugée archaïque et arc-boutée sur ses principes. As for Donald Trump, the judiciary’s designer sketches will be the only visual pieces to be seen in the archives of this historic indictment.

Read also: Donald Trump: The main prosecutions that threaten the former American president

Beaucoup d’experts juridiques ont jugé nécessaire, depuis, de reformar les règles au nom de la transparency et de l’impartialité. « I thought qu’il s’agit de la Justice du peuple, que c’est l’argent de nos contributorables qui la finance et que tous les Américains doivent pouvoir le voir », especially Esteemed Neal Katyal, former interim attorney general, sur MSNBC. His arguments seem d’autant plus fondés che, quels quels que soient les interdits, la presse finit toujours par les contourner, comme l’a montré l’audience de mardi.

In France, sauf cas exceptionnels, les cameras sont toujours interdites, mais les journales on the possibility of transmitting leurs informations à l’aide de téléphones ou d’ordinateurs. Aux Etats-Unis, les chaines de télévision sont, au contraire, tellement omnipresentes dans les tribunaux, et d’autant plus depuis le procès d’OJ Simpson, en 1994, que l’absence d’images peut presque paraître suspect.

« Hyperpolarization »

« After the 1980s, beaucoup de procès, e compris in the preliminary sharing phase, ascelle qui s’est déroulée mardi, sont télévisés et les Américains en ont pris l’habituderappelle Marie-Christine Bonzom, political scientist, journalist and specialist of States-Unis, où elle a travaillé pendant près de trente ans (1989-2018). This fois, le juge ne voulait pas que l’audience tourne au circu médiatique. Je crois qu’il faut lui laisser ce pouvoir »estimate-t-elle.

The worldwide application

The morning of the world

Morning suit, our selection of 20 a ne pas manquer items is back

Download the application

The press can still today exploit the right of informer to claim to cover trials, the more in sensitive political affairs, here the more lorsqu’elles portent sur des documents confidientiels, la publicité des débats ne ferait, selon l’experte, qu ‘ ‘to feed “hyperpolarization” of the American Society. «Les Etats-Unis has a tel degré de division partisane which conceals it contaminates all spheres of public life, and includes the appareil judiciaire and the media. Aujourd’hui, tout le monde doit s’interroger, aussi bien les médias que la Justice and the two parties that dominate the political life »he concluded.

« The tenants of the mediatization of the debates estimate that the spectators doivent tout voir au nom de la transparent, mais la question est de savoir ce que le public a perdu »observes Anne Deysine, jurist and professor émérite à l’université Paris Nanterres, here at entre autres publié The United States and the Democracy (The Harmattan, 2019). « Cette fois, il n’a rien manqué d’autre que le silence de Donald Trump et son air apparently boudeur. Les journales étaient dans la salle et le moindre manquement aurait été signalé, y compris en l’absence d’images. On the contrary, the presence of cameras aurait fait courir le risque que tout soit soit “sensationnalisé” et que les avocats surjouent leur partition pour les médias, ce qui n’aurait fait qu’accentuer la polarization »conclut-elle également.