Sunday, May 26

When the former Argentine policeman Mario Sandoval works with Jean-Michel Blanquer to free Ingrid Betancourt

Regard sévère derrière ses lunettes et son masque FFP2, pull bleu marine d’écoré d’un écusson bleu-blanc-rouge sur l’épaule, gants noirs… In front of the court of Buenos Aires, où il est jugé pour l’enlèvement et la torture d’un étudiant pendant la dictature argentina, en 1976. “I am a human rights defender, declare-t-il. It is in this capacity that I participated as an observer in the Colombian conflict and that the French government asked me to intervene during the release of Ingrid Betancourt. »

Read also entertainment: Article reserved for us Sophie Thonon-Wesfreid : « The Mario Sandoval affair a fait advance la jurisprudence in France »

Cet homme accused d’avoir été un tortionnaire aurait-il aidé la France à tenter de sauver MI Betancourt, otage des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) between 2002 and 2008? His declarations – explosive – ne provoquent no réaction à Paris, ni de l’Elysée ni du ministère des affaires étrangères. Pourtant, Mario Sandoval, who will be sentenced in December 2022 to fifteen years’ imprisonment – il a, depuis, fait appel -, assure avoir agi « avec all l’appareil et le soutien » des authorities

even questioned the worldthe diplomates français implicated in the peace talks in Colombia or for the liberation of the Franco-Colombian competitor avoir croisé ce dernier lors de ces négociations. « Sandoval, j’en ai entendu parler como un des names qui circulent dans la mouvance colombienne, mais pas plus que ça », explained Pierre Vimont, the directeur de cabinet de treis ministeres des affaires étrangères successiveifs. Dominique de Villepin, minister from 2002 to 2004, fait savoir ne pas le connaître. The same for Bernard Kouchner (2007-2010). « On m’a peut-être parlé de lui, mais as un personnage qui virevoltait à la périphérie »says for his part Daniel Parfait, former ambassador to Bogota (2000-2004), director of the United States at the Quai d’Orsay (2004-2008) and companion of Ingrid Betancourt’s sœur.

A chef known to be bloodthirsty

What role does this man au CV de simple enseignant vacataire in various universités privées et publiciques françaises at-il joué dans l’affaire Betancourt? One certainty: I know Colombia well. Pour mesurer à quel point, il faut replaces itself in the context of the late 1990s. Ce pays est alors à feu et à sang. A war that is not fought are nom provoque retreats, attacks, massacres and trafficking in drugs and weapons. The paramilitaries d’extreme droite des Autodéfenses unies de Colombia (AUC) are responsible for most of the crimes with the complicity of the armed forces. Face à eux, the Marxist guerrilla of the FARC and the guévaristes de l’Armée de libération nationale.

Il vous reste 88,91% de cet article à lire. The suite is reserved for aux abonnés.